Get Adobe Flash player

Son histoire

L'histoire de Brèves, les grand moments...

 

L'historique

Une inscription du iiie siècle découverte à Monceaux-le-Comte signale que Brèves aurait été un village (vicus) du peuple gaulois des Éduens (vico Brivae Sugnutiae)4.
Une importante nécropole mérovingienne au hameau Sur-Yonne a été l'objet de fouilles répétées. Le mobilier mis au jour (en particulier l'armement : scramasaxesfrancisques, pointes de flèches ; le dépôt des fouilles est exposé au Musée d'Art et d'Histoire Romain-Rolland de Clamecy) semble indiquer la présence d'une implantation Franque sur ce qui était la limite entre royaume Franc et royaume Burgonde à la fin du VIe siècle, début VIIe siècle5.
Le village fut la terre de Breviis en 1156 et a dépendu ensuite de la châtellenie de Metz-le-Comte. La seigneurie de Brèves appartint ensuite à la famille de Nourry, puis à la famille de Damas au xve siècle par le mariage de Anne de Nourry, fille de Pierre de Nourry, seigneur de Brèves (entre autres), avec Jean Damas, seigneur de Montagu 6. Brèves, ainsi que la seigneurie de Maulévrier, appartint par succession à la famille Damas de Marcilly, puis à la famille de Savary, par le mariage de Françoise Damas avec Denis Savary en 15447. Leurs descendants furent connus sous le nom de Savary de Brèves, ou Savary comte de Brèves, ou de Savary-Brèves pour les filles.
Le fils de Denis Savary, François Savary, marquis de Maulévrier, plus couramment appelé François Savary de Brèves, devint le premier comte de Brèves en 1625, après que Marie de Médicis ait converti ses terres de Brèves en un comté, pour le remercier de ses services diplomatiques et de s'être chargé de l'éducation de son fils, Gaston d'Orléans8. C'est François Savary de Brèves qui construisit le château de Brèves en 1610, selon les plans de l'architecte Salomon de Brosse et sur l'emplacement d'un château médiéval détruit durant les guerres de religion.
Le 26 juillet 1748, le comté de Brèves fut vendu par l'arrière-petit-fils de Savary de Brèves, Louis Paul Jean Baptiste Camille Savary, comte de Brèves et marquis de Jarzé, à François Houy de Cheveru, écuyer du roi9. Le 22 novembre 1766, son fils, Zacharie François Hoüy de Cheveru, et sa veuve, représentée par sa fille Catherine de Cheveru, parrainèrent la nouvelle cloche de l'église de Brèves, qui se trouve toujours dans le clocher de l'église actuelle10.
Sous la Révolution, Brèves ne changea pas de nom.
Le château de Brèves fut vendu en 1828 et transformé en tuilerie11. L'édifice, très dégradé, fut ensuite fragmenté en plusieurs demeures qui, malgré leurs transformations successives jusqu'au XXIe siècle, laissent encore entrevoir la structure originelle du corps de bâtiment 12.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Brèves (Nièvre) de Wikipédia en français (auteurs)

Accueil La ville de Brèves Son histoire